Home

Retour 16.01.2024

L’atelier cosmétique de la FOVAHM et PhytoArk : une collaboration efficace et qui perdure !

Au début mai 2013, PhytoArk ouvrait ses portes à Conthey. Depuis dix ans, le site technologique avec sa plateforme d’extraction de plantes a permis l’éclosion de nombreux projets en lien avec les ingrédients naturels. A l’occasion de sa première décennie d’activités, nous sommes partis à la rencontre des acteurs qui ont contribué, et qui contribuent toujours, au développement du site et de ses activités. Place aujourd’hui à la FOVAHM, avec l’interview de Sébastien Maccaud, responsable notamment de l’atelier cosmétique de Conthey.


Situé sur le site technologique de Conthey depuis 2016, l’atelier cosmétique de la FOVAHM a développé son savoir-faire dans la production de produits de soins principalement composés d’ingrédients naturels et d’huiles essentielles de la région : savons, gels douche, laits corporels. Grâce à la proximité avec les différents acteurs et entreprises du site, l’atelier cosmétique de la FOVAHM bénéficie de synergies. Celles-ci donnent tout leur sens à l’écosystème de PhytoArk.


Sébastien, pourriez-vous tout d’abord vous présenter en quelques mots ? 

J’ai une formation de base technique dans la mécanique avec quelques années d’expérience dans l’industrie (atelier et ingénierie). J’ai ensuite fait une formation de maître socioprofessionnel avec diverses expériences dans l’enseignement, dans l’éducation, puis dans le rôle de responsable de centre socioprofessionnel à la FOVAHM, ma fonction actuelle.


Présentez-nous la FOVAHM en quelques mots ? 

La FOVAHM (Fondation valaisanne en faveur des personnes avec une déficience intellectuelle) accueille, accompagne et forme des personnes avec une déficience intellectuelle. Au sein de ses différentes structures d’hébergement, de travail et d’occupation, l’institution propose un suivi personnalisé, respectueux des besoins de chacun.
Les activités de la Fondation se déploient dans 35 ateliers, 8 centres de jour et 11 lieux d’hébergement en Valais. Elles permettent d’accompagner plus de 400 résidents et travailleurs, à partir de l’âge de 18 ans et tout au long de la vie. Quel que soit le degré de handicap, les personnes accueillies sont considérées comme des partenaires à part entière. Le but est de favoriser leur qualité de vie et leur participation sociale, tout en valorisant leurs compétences.


Quelles sont vos principales interactions avec PhytoArk ? 

En tant que responsable de l’atelier cosmétique, établi sur le site de Conthey depuis 2016, j’ai des contacts avec les différents partenaires de l’atelier pour des aspects administratifs et de coordination globale. La collaboration de terrain se passe plutôt au niveau de la responsable de production et des deux maîtres socioprofessionnels, titulaires de l’atelier.


Quels sont, selon vous, les principaux atouts de PhytoArk ? 

Notre atelier bénéficie des compétences métiers liées au domaine de la cosmétique des entreprises du site. Elle profite aussi des synergies qui en découlent. Dans la pratique, il s’agit de compétences en amont ou en aval de notre activité : formulation, analyses, élaboration de documentation DIP (dossier d’informations sur le produit cosmétique), contact avec des clients potentiels pour la production et le conditionnement à réaliser par notre atelier. Nous avons également des collaborations sous la forme de travaux de sous-traitance (conditionnement primaire et secondaire) avec une bonne partie des entités du site.


Que retenez-vous des dix dernières années de collaboration avec PhytoArk ? 

De belles synergies pour la création, la mise en route, et le fonctionnement au quotidien de notre atelier. A mon sens, et vu notre mission particulière (accueillir, accompagner et former des personnes avec une déficience intellectuelle) c’est l’occasion de montrer que les personnes avec une déficience intellectuelles ont une place dans le monde du travail (même dans un domaine spécifique comme la production cosmétique). Nous avons en effet obtenu la certification BPF ISO 22716 pour notre activité fin 2020 et à ma connaissance, c’est un cas unique de ce type d’atelier dans une institution en Suisse.


Que faut-il souhaiter à PhytoArk pour les dix prochaines années ? 

Une évolution dans les lignes actuelles, notamment en ce qui concerne la valorisation des produits et des acteurs locaux du domaine des matières premières et de productions cosmétiques. J’espère également que cette plateforme puisse, par les collaborations déjà en place et celles à venir avec la FOVAHM, permettre de déconstruire certaines représentations un peu simplistes des ateliers protégés auprès du grand public.
 

Informations complémentaires : www.fovahm.ch

 


L’alchémille au cœur de nos produits et point de départ de l’implémentation d’un atelier cosmétique

L’atelier cosmétique de la FOVAHM a collaboré avec le Laboratoire Phytosphere Swiss Lab, qui fait partie de l’écosystème de PhytoArk, pour la réalisation de ses savons liquides. Cette collaboration a permis de mettre en valeur des ingrédients naturels comme l’alchémille, utilisé dans les produits « automne-hiver » et « printemps-été » de la gamme « L’Atelier des Merveilles ».

Ce projet a permis de mettre en route le nouvel atelier de fabrication de produits cosmétiques à destination du Martigny Boutique-Hôtel et des résidents de la fondation. Le dimensionnement des équipements de production ainsi que les premiers pas dans la production cosmétique ont été soutenus par les équipes de PhytoArk. Ces premiers pas ont permis l’évolution rapide des activités avec les débuts de la production pour des tiers.

L’alchémille a été choisie pour intégrer les premiers produits cosmétiques mis à disposition au Martigny Boutique-Hôtel, sous la marque « L’Atelier des Merveilles ». Cet extrait a été développé et produit par Mediplant sur la plateforme d’extraction de PhytoArk. La « plante des alchémistes » comme on l’appelle communément, a été choisie pour ses propriétés intéressantes pour la peau, notamment son activité anti-oxydante et anti-âge. 

Le rôle de l’atelier cosmétique de la FOVAHM est en bout de chaîne. Les produits « L’atelier des Merveilles » est un bel exemple des synergies qu’il existe entre les entreprises du site technologique de Conthey.

Crédit photo : Dids, Pexels

 

Fondation The Ark - Rue de l'Industrie 23 - 1950 Sion - Suisse